The Mandalorian ouvre le bal des séries Star Wars

star wars

La diffusion dans le cinéma des séries Stars Wars a connu une pause pour des raisons sanitaires. Mais, pour vous permettre de continuer à suivre vos séries préférées, la firme Lucasfilm ouvre son bal avec les 8 épisodes de The Mandolarian et vous les propose sur petit écran. Lancée en novembre dernier sur Disney+ aux États-Unis, la série a suscité les passions de la part des fans. En effet, elle est une surenchère d’effets spéciaux. À quoi s’attendre ?

Un retour aux racines de la Saga Star Wars

La réalisation du film étant confiée au réalisateur et scénariste Jon Favreau, The Mandalorian est largement au-dessus de ce que les derniers épisodes des séries Star Wars vous ont récemment proposé. En effet, la série offre un spectacle avec des effets spéciaux. Jon Favreau est remonté à l’épopée galactique, précisément dans la période inexploitée comprise entre la chute de l’empire et la naissance du Premier Ordre. Il s’est en effet inspiré des westerns pour réaliser The Mandalorian.

Une première saison avec huit épisodes

The Mandolarian relate l’histoire d’un chasseur de prime du nom de Mando, à qui a été attribuée une mission étrange. La première saison de la série The Mandolarian est en huit épisodes et sonne comme un vibrant hommage au 7e art. Vous retrouverez une intrigue par épisode et chacun d’eux est riche en effets spéciaux. Ainsi, la construction scénaristique de The Mandolarian est totalement différente des autres séries. En outre, les intrigues secondaires sont pour la plupart amorcées et clôturées en intervalle de 50minutes.

Qu’en est-il du casting ?

En ce qui concerne le casting, vous retrouverez dans la série The Mandolarian les personnages tels que Pedro Pascal, Gina Carano, et Ludwing Goransson. Le lourd rôle de personnage principal est attribué à Pedro Pascal, qui incarne le protagoniste portant toujours son casque.

Ce dernier personnage partage l’écran avec l’actrice Gina Carano qui n’a pas hésité à montrer ses talents dans les scènes de combats. La musique est signée Ludwig alors que le thème principal rappelle les œuvres d’Enio Morricone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *